L’art du tatouage est intrinsèque et d’origine culturelle polynésienne, car il traduit ce qu’il y a de plus profond en l’homme. Expression de son passé, il dévoile le futur d’une lignée qui remonte à la nuit des temps. Il avait été transmis de générations en générations ce qui fait qu’il est resté intact. Détourner le tatouage homme polynésien de ses motifs, de sa civilisation originelle serait assurément une grave perte. C’est la raison pour laquelle tous ceux des amateurs qui choisissent des motifs polynésiens devraient s’attendre à porter un tatouage plein de sens et historique. Ils se doivent d’en connaitre les contours, l’origine et la technique.

LE RITE D’ANTAN DU TATOUAGE HOMME POLYNÉSIEN

Le tatouage homme polynésien permet la valorisation d’un individu, une marque qui le suivra tout au long de sa vie. C’était dans l’adolescence que le garçon sortait de son enfance pour devenir un homme, et c’est à ce moment que commençait le processus de formation de son marquage par un tatouage. Il sera ainsi identifié à une communauté bien précise à laquelle il appartient, par des motifs qui représentent mieux sa personne et sa personnalité future. Mais le tatouage n’en restait pas là. Au fur et à mesure que le garçon évoluait dans sa communauté, des ajouts étaient effectués sur son tatouage, afin de marquer son parcours et sa maturité sociale.

Les outils traditionnels étaient composés d’un peigne aux dents en os ou en écaille de tortue, fixé à un manche en bois. Ces dents étaient trempées dans une encre à base de charbon de noix diluée dans de l’huile ou dans de l’eau. De nos jours, il revient très souvent chez les tatoueurs, mais les outils sont modernisés. Les motifs sont semblables qu’autrefois. Les tatoueurs actuels le considèrent comme une marque d’une identité maorie retrouvée.

TATOUAGE HOMME POLYNÉSIEN : CONJURER L’ANGOISSE DE SA DISPARITION

Le tatouage a un sens : c’est une évidence. Il est une marque de la vie, de toute une vie. Bien qu’il soit esthétique, il manifeste plus profondément la personnalité de l’individu. C’est la raison pour laquelle une marque polynésienne sur le corps d’un homme n’est jamais anodine. Pour un homme qui a besoin de repères pour avancer dans la vie, le tatouage en est un. Selon un auteur, le tatouage est : «  une marque qui traduit l’angoisse de l’homme, sa propre disparition, et donc, son obsession à laisser des traces, y compris sur son corps ». Ne vous méprenez donc pas et réfléchissez murement avant tout tatouage.