Le mollet est l’une des parties du corps les plus populaires en ce qui concerne les zones de tatouage. Nombreux sont les hommes qui se font tatouer le mollet, car c’est un endroit qui reçoit volontiers les plus grosses pièces de tatouage et les plus originales. S’il est l’un des endroits discrets du corps dont les tatouages apposés peuvent se cacher aussi facilement, il n’en demeure pas moins que ces tatouages devraient préalablement être pensés et bien réfléchis ; car une fois fait, le tatouage ne saurait subir des modifications sans conséquences néfastes dans la majeure partie des cas. C’est la raison pour laquelle le tatouer doit avoir une bonne connaissance des éléments nécessaires liés au tatouage.

LES ÉTAPES DE LA CICATRISATION D’UN TATOUAGE HOMME MOLLET

La cicatrisation est la phase d’un tatouage qui doit être prise à plus de 7% par le tatoué, en ce sens que le suivi et l’hygiène de la blessure doivent être pris en considération par lui. C’est le moment ou jamais il doit apporter sa part de contribution. La cicatrisation d’un tatouage au mollet est contraignante pour le tatoué. Pendant cette période, la peau ne réagit pas de la même façon que pour une simple blessure, tant en sensations qu’en résistance. Il faudra donc se raser préalablement avant et non pendant la phase de cicatrisation au risque d’infecter votre blessure. Cependant, ne vous inquiétez pas des poils qui pousseront par la suite. Pendant cette phase de cicatrisation, il y aura des démangeaisons chez certains. C’est le plus dur à supporter. Ne mettez pas de pommade et ne vous grattez pas non plus la partie tatouée. Cependant, vous pouvez utiliser une crème protectrice contre les UV et habillez-vous avec des pantalons amples, de préférence en coton.

L’hygiène pour une bonne cicatrisation doit être irréprochable. Il est impératif d’avoir toujours les mains propres et désinfectées avant toute manipulation. L’hydratation doit être faite également deux à trois fois par jour afin que la cicatrisation du tatouage sur le mollet se fasse plus rapidement. C’est une étape dans la vie de votre tatouage qu’il ne faut pas prendre à la légère. Et ne manquez pas de consulter votre médecin en cas d’aggravation de la blessure.

QUELQUES INFORMATIONS SUR LES PIGMENTS ET SOLVANTS

Il est bon d’avoir une connaissance des pigments et solvants qui pourraient êtres utilisés sur votre peau. Le noir est une couleur très utilisée qui est produite avec des cristaux de magnétite, de wustite ou de carbone, issu de la combustion de matières organiques, de carbone amorphe ou bien d’encre de Chine, la matière la plus ancienne. Ces matières contiennent du plomb, de la suie, ou des métaux indésirables et d’HAP dangereux tels que le benzopyrène, le benzo-anthracène, l’organochloré…